Neal Winchester a peur de rien (Fiche de lien)

 :: Gestion des personnages :: Liens et sujets :: Liens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 25
Localisation : La maison du mystère
Mar 30 Oct - 11:11
Neal Winchester



Identité

Surnom : Aucun | Âge : 36 ans | Date & lieu de naissance : 22/11/1982 à Los Angeles | Nationalité : Américaine | Origine : Los Angeles| Statut : Célibataire | Métier/étude : Détective | Groupe : Sorcier | Avatar : Matt Bomer | Crédit : Bomer


Histoire
Mon nom est Neal Winchester. Je suis un détective qui pratique de la magie et de l'exorcisme. Autrement dit, les êtres comme les vampires, les démons, les âmes démoniaques et autres créatures dites anormales.

Depuis ma naissance, j'ai eu la malchance de ne pas avoir vécu une vie normale. Ma mère est morte lorsqu'elle m'a mis au monde sous l'ignorance que j'ai hérité de ses pouvoirs. Quant à mon père, le seul autre qui était au courant sur mes pouvoirs Il m'a emmené dans une famille d'accueil pour me protéger contre les démons du moins à cette époque j'ignorai leur existence. Des années plus tard, quand j'ai eu mes 18 ans, je marchais dans la rue en allant acheter du pain, j'entendais beaucoup de rumeurs sur un homme au nom de "Carlos Winchester" qui a sauvé des vies en tuant les démons dans mon village. Cependant, j'ai vite aperçu que ces gens-là, ils me regardaient comme si je lui ressemblais. J'ai eu peur, je me suis retourné et je rentrais chez moi. Je commençais à poser beaucoup de questions à mes parents. Mes parents ont fini par dévoilé le véritable secret en concernant sur mes parents biologique. Quand j'ai entendu toute la vérité, j'ai été choqué et très en colère contre mon véritable père. Je suis partie de la maison pour me calmer. Des heures plus tard, je me suis calmé et je suis revenu à la maison en commençant avoir une discussion sérieuse. 10 ans plus tard, ma vie était banale jusqu'au jour où mes parents adoptés sont mort lors d'une maladie. À ce moment-là, j'ai été triste, perdu, comme si ma vie s'est arrêtée. Après avoir assisté l'enterrement de mes parents adoptifs, j'ai entendu encore des rumeurs sur cet homme qui été mort en héros.

Cette fois. Il était grand temps que je découvris qui est cet homme et pourquoi les gens me regarder encore. Je commençais à faire des recherches sur mon père biologique jusqu'à ce que j'ai appris qu'il était assassiné par un inconnu. Alors je me suis creusé un peu plus sur le passé de mon père vu que je l'ai pas connu, plus tard, j'ai eu la chance de connaître mes origines grâce à un livre retraçant toute l'histoire de mon défunt père, père qui m'a caché sur l'existence de mon demi-frère qui est plus âgé que moi. Après quelque temps, quand j'ai trouvé sa trace, je l'ai rencontré pour la première fois, on a discuté longtemps sur le sujet de notre père. Je suis parti en voyage de pays en pays, de ville en ville avec mon frère qui était un chasseur. 1 an, j'ai voulu reprendre une vie normale et donc, je laissais mon frère seul et je me suis installé dans mon village natal. Malheureusement, c'était une erreur de ma part. À peine installé, un sorcier maléfique m'avait capturé par surprise et emmené dans une maison inhabitable. Il voulait simplement "s'amuser" comme il disait lui-même. Pendant mon séjour, il m'a fait manger de la nourriture, donné à manger à ses "amis", me traiter comme son esclave préféré et assisté à une scène de torture. Par miracle, j'avais réussi à me défendre pour la première fois grâce à mon don que j'ignorais. J'avais battu ce maudit sorcier qui gisait au sol à moitié mort, je n'allais pas me salir les mains pour l'achever autant qu'il souffre autant qu'il m'avait fait souffrir. Cet acte au combien monstrueux m'a coûté un prix, il m'avait lancé une malédiction. J'entends encore son rire horrible résonner dans ma tête.

Maintenant libre, je suis allé dans une cabane pour me cacher et de me soigner par mes propres moyens. Cependant, j'ai vite remarqué qu'il y avait une porte. J'ai décidé d'aller vers cette porte et j'ai perçu qu'il y avait beaucoup d'armes et des livres sur les phénomènes paranormaux. J'ai vite compris que cette cabane était à mon père. J'ai commencé à apprendre tout les techniques pour combattre les créatures du surnaturel et ainsi comprendre pourquoi j'ai ce don. En plusieurs années, j'ai appris toute sorte de livre qui concerne l'exorcisme mais malheureusement, je n'ai pas eu de réponse sur mon dons. Donc j'ai dû m'entraîner seul dans une cave pour le maîtriser par mes propres moyens et je savais que ça aller prendre du temps. Quand je me suis bien préparé, je quittais mon pays afin de protéger tous ces innocents contre ces monstres qui existaient sur notre monde. Pour m'aider dans ma tâche, j'avais des partenaires, mais ils décédaient au fur et mesure, me laissant seul survivant. Peu importe comment ils mouraient, c'était à chaque fois différent. Mort d'une maladie, d'un accident, d'un tueur en série, d'un sacrifice, d'une possession. J'ai vite compris que cette malédiction avait pour simple but de me rendre le plus seul possible, tuant les personnes qui avaient l’audace de vouloir m'aider dans ma quête. Finalement, je voyage seul pour éviter plus de morts.

Liens recherchés
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...
(♂/♀) Nom du lien ► Description ...

Codage par Libella sur Graphiorum, avatars par Le Regard




Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Prénom P² Nom
Nom du lien ► Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit. Quare talis improborum consensio non modo excusatione amicitiae tegenda non est sed potius supplicio omni vindicanda est, ut ne quis concessum putet amicum vel bellum patriae inferentem sequi; quod quidem, ut res ire coepit, haud scio an aliquando futurum sit. Mihi autem non minori curae est, qualis res publica post mortem meam futura, quam qualis hodie sit.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fiche de Lien LDD + surement d'autres bidules
» Fiche de lien (modèle)
» Code pour votre fiche de lien
» Signaler une fiche terminée
» CODE LIBRE SERVICE DE FICHE DE LIENS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Injustice :: Gestion des personnages :: Liens et sujets :: Liens-
Sauter vers: