Devenire meilleure [pv Sara Lance]

 :: La Terre :: Star city :: Star city Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Jeu 1 Déc - 11:37
« Je veux un nom ! » Intima  sévèrement l'archère rousse à Lew Moxon, tandis que ce dernier lui faisait perdre son temps en gémissant pitoyablement.

Certes, il avait une flèche plantée dans le genou, et se trouvait présentement seul dans un coin de ruelle des Glades. Sa plaie ouverte risquait de s'infecter, aucune patrouille de police ne se présenterait pour faire fuir son agresseur, et cette folle avait déjà encoché une nouvelle flèche. Malheureusement pour lui, Lew n'avait jamais été très doué pour la bravoure. Être un petit truand de Star city stimulait surtout son penchant naturel pour la fourberie et les mensonges ; aussi faisait-il ce qui, d'habitude, lui sauvait la mise quand on le brutalisait : gémir et se montrer aussi pitoyable que possible.

« Pitié... Pitié... » Sanglota le quadragénaire, en levant ses mains aux extrémités jaunies par la cigarette.

Du mucus lui coula dans la moustache. Carrie grimaça, et crut devoir lâcher son trait, lorsque finalement, le malfrat reprit la parole.

« Qui vous voulez ? J'ai entendu parler d'un tueur à gage bizarre, qui se fait appeler Zeiss... Non, attendez ! Y'a aussi le fils de la famille Durlin, qui s'est récemment installé à Gotham. On dit qu'il veut pas rentrer dans le business criminel, contrairement à son... AAAARGH ! » Un talon lui frappant le genou avait interrompu les confessions de Lew, qui s'effondra au sol pour rouler et se tenir l'articulation endommagée.


« Hellhound. Je sais qu'il a pris un vol depuis le Bhoutan pour venir jusqu'ici. Qui l'a engagé, après Jackie Pamerjanian ? » Exigea l'ancienne policière, qui savait que la meilleure approche avec les vermines comme Moxon restait l'intimidation.

Sa main gainée de cuir saisit le truand dégarni au col, faisant s'agiter les multiples bijoux et bracelets ornant son poignet.


« Qui, à Starling, cherche à faire dresser des molosses de combat ? » Voulut savoir l'aspirante justicière, les traits froncés. « Même un déchet comme toi sait quelque-chose, forcément ! Réfléchis vite, et bien : Hellhound. Dresseur de chiens d'attaque. Le genre dangereux, avec une préférence pour les couteaux, même s'il est aussi doué à mains nues. Ses services comptent chers. Qui pourrait l'avoir engagé ? »

Carrie insista, l'air franchement énervée. Intérieurement cependant, elle jubilait, se sentait plus vivante que jamais. La jeune femme avait toujours rêvé de devenir l'égale de son âme sœur, et en ce moment, tandis qu'elle interrogeait un petit trafficant avec fermeté et dureté, Cupid se sentait proche du Green Arrow, si similaire qu'elle l'entendait presque approuver, en son for intérieur. Puis, dès lors que Lew aurait craché le morceau, il l’assommerait d'un coup de poing puissant, avant de l'embrasser fougueusement.

* Et en fin de compte, il me prendrait ici et maintenant, à même le sol humide et sale de cette ruelle ! * Fantasma Carrie, le regard brillant, alors que son prisonnier la considérait d'un air méfiant.

« Y'a un russe, il paraît, qui traîne dans le coin... "Creote"... Quelque-chose Creote... Un ancien Spetsnaz, à ce que j'ai compris. Ça pourrait être votre gars ? » Tenta maladroitement Moxon, en espérant donner à cette illuminée en manteau noir ce qu'elle voulait.

Lorsque Cupid se passa une main lasse sur le visage, il comprit que son calvaire ne s'achèverait pas aussi tôt... Et se remit à pleurer toutes les larmes de son corps.


« Le Bhoutan est un pays voisin de l'Inde et de la Chine, crétin. Ton ex-militaire soviétique ne m'intéresse pas. Cracha la tortionnaire traquée par A.R.G.U.S., avant de marmonner pour elle-même. Voyons... Que ferait mon unique amour, dans pareille situation... Un informateur récalcitrant, qui a trop peur pour parler... Ah, je sais ! S'écria la criminelle fantasque, avant de se redresser. Il pousserait l'informateur à avoir encore plus peur de lui que de celui qu'il cherche... En lui infligeant les pires souffrances ! »

Une lueur sadique dans ses yeux bleus, Carrie encocha deux flèches, destinées aux poumons de Moxon, et découvrit ses dents en souriant telle une prédatrice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 26/11/2016
Mar 6 Déc - 14:21

Devenir meilleure

Cupid' & White Canary

A près avoir sauvé le monde, me voilà de retour à Starling City, ou plutôt devrais-je dire Star City à présent. C'est drôle, c'est surement la seule chose qui a changé durant mon absent. J'ai beau n'être revenu que depuis peu, j'ai déjà pu constater que les crimes et la délinquant sont encore présent dans ma ville nature. Cette ville a encore besoin de héros et moi, je ne compte pas abandonner. Cela peut être contestable comme vous le voulez, mais en suivant les conseils de Laurel que je suis devenue White Canary et continuer à me battre pour le bien de la ville ou du monde, c'est ma façon de continuer ce que Laurel a poursuivi lorsqu'elle est venue Black Canary. C'est pour elle que je continue. Je ne vais pas vous dire qu'elle ne me manque pas, parce que ce serait un très gros mensonge de ma part. Sans elle, ce n'est pas pareil et j'ai beaucoup de mal depuis que j'ai appris qu'elle n'est plus parmi nous.

De plus, être justicière, c'est un peu le seul travail qui me reste depuis que j'ai quitter d'une part mon job de barmaid au Verdant il y a quelques années et la Ligue des assassins plus récemment. Justicière 24h/24 est loin d'être un métier facile, ce n'est déjà pas facile de l'être tout court. Devrais-je songée à me trouver un boulot "normal" et réservé mon activité de justicière pour la nuit ? Ce n'est pas une mauvaise idée en soi, mais entre nous, qui embaucherait une personne officiellement morte ? J'ignore combien d'habitants à Starling City sont au courant de ma mort ou de celle du Canary ou des deux, qu'importe. Je n'ai pas assisté à mon propre enterrement, c'est tout simplement impossible. Quoi qu'il en soit, revenons en a nos moutons. Costumé tout de blanc, je suis sur le point d'arriver dans le quartier des Glades. J'ai eu vent ce qu'il s'y passé: un certain Lew Moxon rôder dans le coin et détenais des informations. Mais quel ne fus pas ma surprise lorsque je vis une femme archère se tenir devant le criminel. Disons que je ne m'attendais pas spécialement à rencontrer ce genre de personne sur les lieux, sauf peut-être Oliver ou un membre de l'équipe, mais certainement pas une inconnue qui plus ai s'y prend de la mauvaise façon. Ni un ni deux, je fis barrage entre les flèches et le criminel a qui elle était destinée. Il a beau être un criminel, cela ne justifie pas le fait de vouloir le tuer ou de le torturer. C'était par trois flèches que je suis morte, mais ce n'était pas par la même femme qui voulait tuer le criminel répondant au nom de Lew Moxon. J'attrapais une flèche d'une main et détournai la seconde à l'aide de mon bâton. Puis, je portais mon attention vers l'inconnue.


Ce n'est pas en le tuant ou en l'empêchant de respirer que tu vas réussir à le faire parler



Puis, je reviens vers le criminel en question. Peut-être aurais-je plus de chance en lui demandant.

On sais que tu as des information Moxon. Si j'étais a ta place je collaborai au lieu de raconter des histoires.



DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Mer 7 Déc - 17:58
Elle ne l'avait pas entendue arriver, ni sentie venir. Carrie s'était contentée de viser une cible facile, et de lâcher la corde, ne pouvant imaginer ce qui allait suivre. L'archère fut prise de court en voyant une main blanche saisir au vol l'un de ses traits, tandis que le second se faisait intercepter par une variante de la matraque télescopique. La nouvelle venue, blonde de son état et couverte de blanc, avait sauvé le petit truand tout en surgissant telle un spectre dans la ruelle.

* Ok... Elle, c'est pas une débutante. * Comprit intuitivement Cupid, consciente que peu de gens pouvaient bloquer deux flèches tirées conjointement, de même que rares étaient les personnes pouvant se faufiler dans son dos.

Toutefois, l'impression positive ne dura pas, chez la rousse. Cette femme venait de l’interrompre en plein interrogatoire, et tentait - l'air de rien - de lui voler son informateur sous le nez, en commençant à l'interroger à la place de Carrie (et sans lui demander la permission !). Cette justicière – car elle portait une tenue plus qu'atypique (quoique... Dépourvue de masque), mais ne montrait pas l'attitude d'une criminelle – ne savait manifestement pas comment on se comportait, entre collègues combattantes du crime. Pendant que l'ex-policière se remettait de la stupeur de cette brutale interruption, Lew Moxon saisit au vol la perche qu'on lui tendait, et fit ce qu'il savait faire de mieux.

« Aidez-moi, je vous en conjure ! S'écria le blessé, en se réfugiant derrière la femme en blanc. Il pointa du doigt Cupid. Je ne sais absolument pas de quoi parle cette folle, et elle menace de me torturer ! Il faut m'emmener à l'hôpital... » Sanglota-t-il, manifestement à bout de nerfs, en portant les deux mains à sa jambe décorée d'une flèche dans le genou.

D'un geste de la main, l'adoratrice de l'Archer Vert désigna le délinquant en plein plaidoyer, un air supérieur sur son visage.


« Vous voyez ? Les minables comme Moxon ne collaborent pas, si on leur pose gentiment des questions. Il faut leur coller une bonne frousse, sinon, ils se rabattront toujours sur leur solution de facilité : jouer les victimes, pour qu'on ait pitié d'eux. Affirma l'ancienne membre de l'escadron suicide avec aplomb, avant d'enchaîner d'un ton narquois, une méchante lueur amusée dans le regard. J'en connais une qui a encore de sacrés progrès à faire... Je devine que, comme d'autres, vous avez été inspirée par mon Archer, n'est-ce pas ? Si vous aviez mieux étudié ses techniques, vous sauriez qu'il ne rechignait jamais à malmener un peu un truand, pour le faire parler. Ah ! Et la tenue intégralement blanche... Très mauvais choix. Non seulement c'est extrêmement salissant, mais on passe rarement inaperçue dans la nuit, avec... » Commenta la pseudo-justicière en manteau noir, qui ne se fit pas prier pour mettre sa propre tenue en avant, toute en nuances sombres et ternes.

* Et pendant ce temps, mon enquête piétine ! * S'agaça intérieurement la monomaniaque, en plissant les lèvres à cette pensée, avant de revenir vers la femme blonde.

« Maintenant, écarte-toi, et laisse faire celles qui savent. » Lança l'illuminée d'un ton ferme, en tendant le bras pour pousser sans ménagement la nouvelle venue hors de son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 26/11/2016
Jeu 8 Déc - 22:26

Devenir meilleure

Cupid' & White Canary

V isiblement, la rousse ne savait pas faire la différence entre peur et torture. Pourtant, ce sont deux choses très différentes. On peut parfaitement mettre la frousse a quelqu'un sans le torturer. Les deux ne vont pas forcément ensemble. Quoi qu'il en soit, où est mon intérêt dans cette histoire ? Devais-je donner ça chance au criminel ? Non, certainement pas. Je veux bien lui éviter de finir épingler ou de se trouver avec une flèche dans le thorax, mais il ne faut pas tout confondre non plus ! Il reste un criminel. Pendant de nombreuses années, je n'ai jamais hésité à tuer un criminel, parce que c'était ce que j'étais devenu : un assassin. Mais je ne suis plus cette personne-là aujourd'hui. Si je ne pouvais pas faire parler Moxon, je peux toujours tenter de dissuader la rousse de torturer ce dernier en attendant quoi en faire. A nouveau, je me retourne vers le criminel, à présent cacher derrière moi. Je me retrouve de nouveau face à lui.

N'essaie de pas de profiter de la situation, tu es mal placé pour !



J'hallucine ou bien elle se permet de juger mon costume sans même me connaître ? Je n'ai pas choisi le blanc au hasard et quant à Green Arrow, elle n'y est pas du tout. Je pense que je vais devoir lui expliquer tout ça, ou peut-être que non. Quoi que, pas besoin d'entrée dans tout les détails. Toute ma vie n'est pas bonne à raconter.

Il y a la peur et la torture. Je te laisse trouver la différence. Bien sûr, tu pourrais le tuer, mais je ne suis pas sur qu'il te serves à grand chose une fois mort ! Et puis, tuer les criminels ce n'est pas la meilleur des solutions. Crois moi, je sais ce quoi je parle.



De nous deux, ce n'est pas moi qui est le plus a apprendre. Entre les épreuves que j'ai traversées et les entraînements que j'ai reçus, j'en sais beaucoup plus que la rousse qui essaie de jouer les justicières. En agissant ainsi, elle ressemble plus à une criminelle qu'autre chose !

J'en sais beaucoup plus que tu ne peux le penser. Green Arrow hein ? Il y a erreur sur les faits. J'ai commencé bien avant et quelqu'un d'autre m'a encourager a continuer et désolé de te décevoir, mais ce n'est pas lui. Je suis au regret de t'annonce que tu n'as rien en commun avec Green Arrow. Il y a mieux a faire dans la vie que de devenir un assassin ou un criminel. Je suis sûr que tu ne veux pas finir comme lui.



Si seulement elle savait à quel point je connais Green Arrow. Mais bon, ça, c'est top secret ! Vous savez, c'est un peu comme les informations confidentielles de l'armée. Je sais qui s'est, mais c'est un secret qui n'appartient qu'à lui et je ne suis pas le genre de personne qui trahit ses amis.

Quant a mon costume, le problème de salissure n'est pas ton problème et pour ton information, je n'ai pas du tout l'intention de passée inaperçu. Tu ne me connais pas, ni moi ni mon histoire. Alors ne juge pas sans savoir.



Cela me rappelle que mon ancien costume était noir avec un masque. Mais Laurel avait raison, j'ai passé trop de temps dans l'ombre, il est temps de combattre en pleine lumière. Si je n'étais pas d'accord avec cette idée, je n'aurais pas accepté ce nouveau costume. Sur le coup, je n'eu pas le temps de réagir lorsque cette inconnue me poussa hors de son chemin. Heureusement, j'avais une bon équilibre ce qui me permis de rester debout sur mes deux pieds.

Désolé pour toi, mais je n'ai pas l'intention de partir ! Je ne te laisserai pas faire le mal.












DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Ven 16 Déc - 15:26
Quelques secondes, Carrie demeura coi. La femme qui lui faisait obstacle avait résisté sans problème à sa bousculade, ce qui, ajouté à la vitesse de ses réflexes, achevait de la qualifier comme une adversaire dangereuse. Probablement pas autant que l'Archer Vert, mais assez pour faire douter Cupid de ses chances de victoire. Contrée dans ses arguments et tenue à distance par la blonde en combinaison blanche, l'archère rousse, consentit à rester à sa place. Ses lèvres se plissèrent, manifestant un pincement de remord, et son visage arrêta d'exprimer une inébranlable assurance. Lentement, l'ex-criminelle remit sa flèche dans son carquois.

« Ok... J'admets que tu n'as pas tort... » Admit la fautive, regard baissé, avant de fouetter son interlocutrice d'un vicieux coup des branches de son arc.

Immédiatement, Carrie se mit en garde, l'arc dans la main droite, la main gauche principalement destinée à parer, le poids de son corps réparti sur ses deux appuis.


« Sale menteuse ! Cracha avec virulence l'ancienne policière au manteau noir, en travaillant sur la distance la séparant de son opposante. Je suis née et j'ai grandi ici ! J'ai assisté aux débuts de l'Archer, j'ai vu d'autres l'imiter, le copier ! Avant lui, j'avais jamais entendu parler de la moindre femme justicière habillée en blanc ! » Insista Carrie, comme si elle énonçait là une preuve irréfutable démolissant le réquisitoire adversaire, avant de tenter une feinte pour forcer la blonde à découvrir son flanc.

« Je vais pas croire les paroles d'une idiote convaincue que le monde est fait uniquement de noir et de blanc ! Poursuivit la monomaniaque en adoration devant Green Arrow. Si t'avais vraiment connu la vie d'une combattante du crime, tu saurais qu'il faut parfois se salir les mains pour éviter les tragédies. Et là, je te parle pas des métas, mais des gens normaux - comme moi - qui décident d'imiter l'Archer. Quand t'as aucuns super-pouvoirs, et qu'un salopard impossible à raisonner risque de mettre fin à des milliers de vies, les discours moralisateurs et les menaces en l'air changent rien. Son index ganté pointa Lew, toujours vautré sur le sol humide de la ruelle. Moxon est une raclure qui empoisonne Starling city ; en crevant, il ne laissera derrière lui que des gens soulagés de plus avoir à le supporter. Et si, avant de clamser, il se décide à parler, alors j'aurais non seulement donné une bonne leçon à un déchet humain, mais en plus obtenu l'information susceptible de sauver des tas de victimes innocentes. » Affirma Cupid, qui avait fini par retenir vaguement certaines des phrases que lui serinait Waller, en grimaçant.

Malgré sa première attaque en traître, Carrie peinait énormément face à cette inconnue aux yeux glacés, dont les mouvements - sans rien évoquer de ceux du justicier de Starling – ne cessaient de la prendre à défaut, l'obligeant à reculer et à rester sur la défensive.


* Comment elle peut-être aussi bête, et aussi forte, celle-là ? * S'insurgea en son for intérieur l'infantile rousse d'un ton chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» Ecaterina Sara Robertson ♦ Lost in an image
» VOTEZ LA MEILLEURE BANNIERE DE PO
» Flore de Clermont - "La raison du plus fort est toujours la meilleure"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Injustice :: La Terre :: Star city :: Star city-
Sauter vers: