Shoot to kill [John Constantine]

 :: La Terre :: Le reste du monde :: Autre ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Dim 22 Jan - 9:45
Dans la petite banlieue tranquille de Cammack Village, l'émoi était grand. Depuis la veille, Ashley Prescott, mère de deux filles, hurlait à la mort, s'agitant en sueur sur son lit en grommelant, les yeux révulsés. Son entourage affirmait l'avoir entendue mentionner des aiguilles brûlantes lui traversant le corps de part en part, lors des phases où le délire et la fièvre diminuaient.
Tapie dans une résidence voisine, Cupid se lassa rapidement des cris d'Ashley ; il lui fallait toutefois reconnaître que le prêtre vaudou n'avait pas menti, en prétendant pouvoir s'assurer que la cible viendrait à Little Rock.

Carrie avait hâte que le britannique se montre. Plus tôt elle l'aurait tué, plus vite Midnite lui donnerait son arc. La jeune femme n'était à Little Rock que depuis une journée, et elle souhaitait déjà ne plus jamais y remettre les pieds.


* L'Arkansas, c'est déjà d'un ennui mortel ! Mais alors, ce coin perdu... * Songea la rousse, plus que lassée de contempler le décor insipide de Cammack Village aux maisons bien rangées, séparées par des pelouses de même forme copiées/collées côte à côte.

Le contrat avait été ainsi stipulé, pourtant. Midnite avait mis la main sur une mèche de cheveux de Mme Prescott, seul élément lui étant nécessaire pour être en mesure de jeter son sort. À des heures de route de Little Rock, l'afro-américain n'avait qu'à enfoncer un aiguillon chauffé à blanc dans une poupée pour torturer une innocente, chose qui, invariablement, remonterait aux oreilles du plus fouineur des britanniques résidant sur le sol américain. Dès que l'anglais en trench coat débarquerait, cigarette au bout des lèvres, chez la victime du sortilège de Midnite pour la désenvoûter, Cupid passerait à l'acte.


* Si seulement une flèche avait pu suffire... * Ronchonna intérieurement l'archère rousse, à qui le prêtre vaudou avait imposé une approche plus... Personnelle.

La voix chargée d'accent de l'élégant croyant s'était montrée sans répliques, sur ce point (même au-travers du téléphone).


« Les Lois me l'ont confirmé : John Constantine bénéficie de la protection d'êtres surnaturels. Il ne se méfiera pas d'une simple mortelle, mais sa mort ne peut plus lui être apportée par des moyens conventionnels. Plus maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
John Constantine
Fondateur en puissance !
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 28
Localisation : Maison des mystères
Dim 22 Jan - 10:37

ft. ...

ft. ...

「 Shoot to kill 」


John Constantine était en train de trainasser dans un vieux port anglais dans la ville de Bristol, comme a son habitude des le matin il lui fallait ce qui était une drogue pour lui une bonne bouteille et un paquet de clope, c'est pour ça que des les coup de six du matin il était sortit afin de se trouver un tabac ouvert et ce fut chose faite assez rapidement, il entra alors et en voyant la femme au comptoir il s'avança alors en laissant son long manteau virevolter avec le vent fournie par la fermeture de la porte.



Dit moi ma belle, tu me passerais un paquet de Silk cut et une bouteille de rhum Oh Oh Oh matelot !

La femme lui fournit alors tout ce qu'il avait demandé  en le jugeant du regard, John paya alors et sorti du Tabac et s'alluma une cigarette et ce mit alors a grommeler.



Même plus le droit de fumer dans un Tabac, putain de lois.

John tira quelque taff et se mit a boire au goulot sa bouteille quand son téléphone sonna alors c'était Chaze, son bon ami semi immortel chauffeur de Taxi, ce dernier lui parla d'une attaque magique à Cammack Village et qu'il était déjà parti las bas et lui demanda de le rejoindre fissa avant de raccrocher.



Oh la, comment lui faire comprendre qu l'Arkansas c'est pas la porte à côtes, heureusement que la maison du mystère peut m'amener partout !

John se rendit alors dans la maison du Mystère de l’extérieur elle ressemblait a un moulin donc le fait qu'elle soit a l'entre de la ville n'était pas dérangeant, mais a l intérieur et bien c’était plus grand, et le moulin disparut d'un coup pour apparaitre en Arkansas, les porte s'ouvrit et John Sortit regarda la ville qui lui sembla d'un ennuie et jeta sa clope au sol.

J'aurais peut être du demander a Zat de venir., mais bon retrouvons le bon vieux Chaze.

En marchant dans les rue, il vit le Taxi de son ami devant un café et il entra alors.

Chaze sa tombe bien j'ai fini ma bouteille en chemin, Barman un bourbon !


John s'installa alors a la table de son ami, une table dans un recoin du café afin de parler tranquillement sans qu'on ne les écoute vraiment.
Son ami ce mit alors a lui parler d'Ashley Prescott une jeune femme sans histoire mère de deux gamins qui souffrait de douleur et qui parla d'aiguille et que c'était du vaudou, en même temps le verre de John arriva, ce dernier rattrapa alors le bras du serveur en lui disant qu'il pouvait ramener la bouteille.
Chaze continua a parler de ces histoire de vaudou et du fait qu'il devait aider la femme en question, John lui pensa surtout au fait qu'il ne pouvais pas fumer en restant dans le café et aussi a la fille de Chaze, il avait compris que c'était ça qui inquiété on amie, que deux enfants se retrouve sans mère et des que la bouteille fut fini il se leva et dit alors a son ami en souriant.

En avant chez Madame Prescott l'ami !


Les deux compère arrivèrent alors devant la maison de la femme se plaignant de douleur et sonnèrent alors.


_________________
   
BLOODY HELL
Dieu n'est qu'un gamin qui joue avec une fourmilière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Dim 22 Jan - 20:29
Aux aguets, la criminelle embusquée regarda par la fenêtre de sa planque le taxi s'arrêter devant la demeure Prescott. Calmement, Carrie chassa d'un mouvement de sa main gantée une mèche de cheveux carmin qui venait de glisser devant son champs de vision, et plissa des paupières, s'attendant à découvrir un trentenaire blond mal rasé sortir du véhicule. L'un des deux passagers collait effectivement plutôt bien à la description, même si aucun mégot ne décorait la commissure de ses lèvres.

* Bonjour, M.Constantine ! J'ai une carte de vœux très spéciale, pour vous... * Pensa l'ex-policière, comme si elle s'adressait directement à l'intéressé, tout en jouant avec l'objet que lui avait fournie Papa Midnite.

Semblable à une innocente carte à jouer, le rectangle cartonné était intégralement blanc sur son recto ; au verso, un étrange pictogramme avait été soigneusement tracé avec un mélange d'encre et de sang.


« Dommage que ton copain ait choisi de t'accompagner, mon grand ; je ne laisse jamais rien au hasard. » Annonça à mi-voix Cupid, en oscillant gracieusement d'un appui à l'autre, tout en couvant d'un regard tendre l'autre homme à la barbe fournie depuis sa cachette.

Son carquois déjà installé dans son dos, l'ancienne prisonnière d'A.R.G.U.S. attrapa son arc composite tout en se dirigeant vers la porte arrière du domicile, qu'elle occupait frauduleusement (les propriétaires, heureusement pour eux, n'étaient pas là). Son plan d'attaque bien à l'esprit, l'archère se faufila silencieusement de couvert à couvert, encochant un trait lors de sa progression. Les deux hommes attendaient qu'on leur ouvre la porte, au moment où Carrie lâcha sa flèche. Le tir (plutôt facile) atteignit le conducteur du taxi à la base du crâne, là où une lésion de la moelle épinière causait immanquablement une mort instantanée. Le barbu s'affala mollement à terre, pareil à une poupée de chiffon.


« Surprize, mayte ! » S'exclama joyeusement la jolie demoiselle aux grands yeux bleus, dans une épouvantable imitation de l'accent britannique.

Une seconde flèche n'en pointait pas moins droit sur le torse du trentenaire, à qui Cupid décocha un grand sourire.


« Jacques a dit "On ne bouge pas" ! » Lui ordonna l'ingénue, avec une intonation et une expression qui, sans son meurtre récent, aurait tout eu de joueuse.

Le cadavre gisant aux pieds de Constantine la désignait plutôt comme une dangereuse déséquilibrée adroite avec un arc et des flèches.


* Bien ! Maintenant, il faut que je m'approche de lui, et que... Et que... Zut ! Il fallait faire un truc, pour que la carte de Midnite agisse ! C'était quoi, déjà ? Dire " Abra kadabra " ? " Hocus Pocus " ? " Shazam " ? " Bob is your uncle " ? * Se demanda la totale néophyte en matière de magie, en fronçant joliment des sourcils, et en se mordillant distraitement la lèvre.

La porte du domicile des Prescott s'ouvrit en grand. Le mari de la femme envoûtée constata ce qui se passait devant son perron, écarquilla les paupières, et rabattit violemment le battant. Il allait certainement se jeter sur le téléphone et composer le 911.


* Je serai déjà loin, quand les flics rappliqueront... * Estima la criminelle en cavale.

À condition de se rappeler comment elle devait utiliser cette fichue carte !
Revenir en haut Aller en bas
John Constantine
Fondateur en puissance !
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 28
Localisation : Maison des mystères
Dim 22 Jan - 21:50

ft. ...

ft. ...

「 Shoot to kill 」


John se trouvait devant la porte, il venait de sonner a la porte attendant qu'on vienne lui ouvrir pendant que Chaze attendait derrière lui.

Tiens Chaz tu savais que j'ai rencontrer Batman la dernière fois a Gotham, tu sais le Bat...


Ne disant pas a tout a son associé il ne lui raconta pas l'histoire des zombie de Gotham ni le fait qu'il connaissait l'identité de l'homme chauve souris qui était un illustre homme d'affaire le jour peter de pognon, perdu dans ses pensées il s'imagina alors tout ce qu'il aurait put s'acheter s'il avait autant d'argent que Bruce Wayne.

C'est alors qu'un bruit fin se fit entendre avec un ploc au bout, John se retourna et vit une flèche planter dans le crane de son ami de toujours, a toute évidence Chaze venait de mourir.

NOOOOOOON !!!


John Constantine commença alors a faire un grand cris de désespoir et c'est alors que d'un coup il voulu juste sortit une cigarette, il savait que son ami aller se relever a un moment, c'est alors que la porte s'ouvrit et un homme, surement le mari vit Chaze au sol et se dirigea vers le téléphone refermant sa porte. Entre temps, en regardant d’où venait la flèche il aperçut un arc a la fenêtre de la maison voisine et des cheveux couleur feu, il vit qu'une autre flèche risquait de lui être lancer, John se mordit alors la langue en baragouinant quelques mots pour utiliser un sort de protection avec la magie du sang, son sang et il utilisa la cigarette toujours en regardant la flèche du regard et se servi de la cendre pour avec une autre incantation ouvrir la porte de la maison en l'enfonçant la serrure ce qui permit de l'ouvrir.

Bon mon pote, toi tu viens avec moi !
Cette protection est utile mais pour peu de temps malheureusement.


Constantine attrapa alors les bras de son ami mort au sol et le tira a l’intérieur du domicile, il referma la porte et retira la flèche du crane de Chaze puis en regardant l'homme au téléphone qui était en état de choc mais qui avait put appeler le 911.

Hey mec si t’appelle pour signaler un mort bientôt y'en aura plus du tout dans ton salon !


C'est alors que Chaze se releva d'un coup en se touchant l'arrière du crane ou la flèche avait été il y a peu, John lui fit une petite tape a l'épaule puis se dirigea vers l'homme.

Bon Monsieur visiblement des gens sont bien contre vous et des gens venant vous aider, pourrais je voir votre femme et surtout avez vous des bières ?


John s'installa alors sur le canapé du salon et jeta son long trench coat sur un des fauteuil près de lui laissant alors apparaitre les tatouage de ses bras il affala alors ensuite ces jambes sur la table basse et commença a fumer quand la femme descendit alors et que son mari donna une bière a Chaze et a l'exorciste.

Rapprocher vous, M'dame, vous voyez bien que je suis en état de choc, mon ami s'est pris une flèche bloody hell une lèche en pleine tête en venant chez vous je ne vais tout de même pas m'approcher moi de vous il faut que je reste couché.


Bien sur quoi qu'il arrive John était toujours un connard agaçant et qui ne voulait pas se fouler, mais il se leva alors quand il entendit la femme crier et parler des aiguilles brulant passer dans son corps, c'est alors qu'il se releva afin de lui laisser de la place, connard agaçant on avait dit oui c'est ce qu'il était mais bon John n'en était pas moins un humain du côtes du bien.

Chaze, c'est du vaudou ça regarde la sur son crane il lui manque une mèches, du côtes gauche c'est plus court et puis vola les aiguilles c'est qu'un chaman a la noix a du faire une poupée de cette femme maintenant pourquoi ?

John but alors sa bière d'une traite et demanda a Mr Prescott si leur famille avait des soucis quelqu'un vous en veut, des dettes impayé une femme que vous avez mis enceinte qui voudrais se venger ?

Madame Prescott cria encore de douleur et les enfants arrivèrent ce que Chaze lui fit remarquer en tenant toujours son crane de sa main a l'endroit ou il avait reçut une flèche, John sortit alors son portefeuille et des feuille de tin qu'il frotta entre les mains et une fois en poussière il souffla en direction de la femme.

"prohibe"

D'un seul coup la douleur de la femme se stoppa, il s'approcha et regarda dans les yeux de la jeune femme et la avec ce qu'il vit il tomba a la renverses.

Papa Midnite !!!


papa midnite était un sorcier vaudou qui contrôler une bonne partie de New York et il était un ennemis de John avec ui il avait un consciencieux.

J’espère pas revoir de Zombie, mais bon les soucis vont bientôt revenir.


Puis en regardant dans les yeux de la femme sous l'emprise du sorcier il lui adressa quelques mots.

Alors papa on veut quoi a cette maman, et pourquoi tu ne débarquerais pas et les flèches la c'est pourquoi ? C'est pas les zombies d'habitude que tu utilise toi ?


Puis Constantine regarda alors la porte au cas ou si d'autre dangers arrivé.



_________________
   
BLOODY HELL
Dieu n'est qu'un gamin qui joue avec une fourmilière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Lun 27 Mar - 22:21
« " Pas ! Bouger ! " Jacques a dit ! » Martela Cupid en tapant du pied, alors que sa cible ne tenait absolument pas compte de sa semonce.

Obligée de ne pas lâcher son trait sur le britannique, Carrie resta bêtement en place, flèche encochée et corde tendue, tandis que le fumeur blond emmenait son compagnon à couvert (en crochetant une serrure avec une cigarette, ce qui émerveilla l'ingénue).


« Whaaaaaaaat the fuck ! On vend des clopes-rossignols dans le commerce, et je n'étais pas au courant ? » S'écria la rousse scandalisée, énonçant les stupidités qui lui traversaient l'esprit tout en notant le changement des paramètres de sa situation.

* Ok... Le rosbif et son pote mort sont chez les Prescott ; ça ne change rien de fondamental. L'english ne sait pas que j'ai de quoi supprimer ses petites barrières mystiques. Enfin... SI je me rappelle la fichue formule qui active la carte ! *

Foncer vers la porte d'entrée aurait mis l'archère à découvert, surtout un pleine journée. De plus, c'était le mouvement le plus prévisible, celui que sa cible allait anticiper ; la jeune femme, dotée d'une solide expérience des interventions en terrain hostile, sentit presque son corps bouger avant même que son cerveau ait élu la stratégie d'approche optimale. Accroupie, Cupid contourna la propriété des Prescott, marchant à pas de loup pour rester hors de vue et d'oreille des ouvertures, pour aborder une façade où elle pourrait s'accoler, invisible. Son téléphone pré-payé vibra, lui affichant un bref message tapé à la va-vite par son employeur – qui semblait très mécontent de constater (de quelle manière avait-il pu le découvrir ?) que John Constantine respirait encore. Le SMS se terminait par l'indication que Midnite allait distraire le sorcier britannique (ce qui était supposé offrir à la rousse une fenêtre de tir idéale). En se mordillant la lèvre, Carrie hésita à répondre au message-texte, pour demander que lui soit répétée la formule à prononcer pour activer la carte.

* Hmmmm... Mauvaise idée. Improvisons, ce sera toujours préférable au fait de passer pour une incompétente avec la mémoire d'un poisson rouge. * Trancha finalement la femme d'action, en se glissant par une fenêtre de la cuisine dans la maison.

Pendant ce temps, le corps d'Ashley Prescott se contracta en réaction aux interjections du fumeur. Ses lèvres et son larynx s'activèrent, laissant filtrer une voix masculine légèrement métallique, comme amplifiée par un mauvais micro. Alors que le reste des muscles de la mère de famille demeuraient mous et atones, ses zygomatiques s'actionnèrent.


« Ha ha ha ! Aaaah, Constantine... Quand comprendrez-vous que vos questions ne trouveront pas de réponses ? Le nargua le bokor, très à l'aise lorsqu'il ne s'agissait que de parler dans le vide. Les loas m'écoutent et me répondent, mais pour qui n'a ni foi ni respect pour Bondyé, il ne peut y avoir que l'ignorance. Prêcha l'afro-américan vaudou d'un timbre pénétré, au-travers de la femme qu'il avait envoûtée. Je craignais que les zombies ne vous lassent, alors je suis passé à autre chose, pour vous écarter. J'en ai appelé aux Ghedes, à un amateur de rhum qui saura vos dépouiller de vos pitoyables tours de prestidigitation ! »

Le numéro de Midnite opéra à merveille, monopolisant l'attention de toutes les personnes présentes au salon. Comme prévu, Constantine redoutait l'arrivée d'un danger par la porte d'entrée, qu'il surveillait comme du lait sur le feu. Difficilement, l'archère, infiltrée dans le domicile, contint un hurlement de frustration en constatant que sa première victime avait survécu (la Magie résolvait décidément bien des soucis). Pour ramener l'attention sur elle, Cupid tira dans la tête du conjoint d'Ashley, qui s'affala comme s'était effondrée un peu plus tôt le conducteur de taxi.

« Là ! C'est pas compliqué, si ? Une flèche dans la tête, ça vous tue. Point barre ! Insista la douce folle en manteau noir, alors que ses mains encochaient une nouvelle flèche. La prochaine est pour elle, si vous faites le moindre geste ! Précisa l'ex-policière, en jetant un regard vers Ashley. Parce que j'ai bien compris que vous, les magiciens, la Mort ne vous défrise pas ; mais vous êtes les gentils de l'histoire, pas vrai ? Vous n'allez pas me laisser abattre une innocente, si vous pouvez l'éviter en demeurant sages comme des images ? » Sourit la psychopathe, en se demandant un peu ce qu'elle allait faire de plus, dans cette situation peu banale.
Revenir en haut Aller en bas
John Constantine
Fondateur en puissance !
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 28
Localisation : Maison des mystères
Jeu 30 Mar - 20:22

ft. ...

ft. ...

「 Shoot to kill 」


John avec son fidèle assistant regardait le corps possédait de cette femme si inutile a la société en attendant une réponse du grand Sorcier afin de savoir quoi vraiment faire puis le corps se mis enfin a bouger et a parler pour sortir ce que Papa Midnite voulait dire mais bien sur ce sorcier lui dis qu'il ne dirais rien, mais il en dit tout de même assez avec ces quelques mots pour éveillé Constantine.

Ah du Rhum, ça me va avec un bon verre et puis tu me parles des Ghédes, ce genre d'esprit aimant fumer boire et le sexe, je me demande si je ne suis pas ce genre d'esprit d'ailleurs tu en pense quoi Chaz ?

Bien sur son ami l'ignora et continua d examiner la flèche l'ayant tué auparavant.

Tu penses vraiment me faire peur papounet, j'ai trop de chance pour perdre face a toi et au fond tu le sais, d'ailleurs comment vas ta chère soeur ?


John ne savait pas que Cerdilla n'était pas la véritable soeur de son ennemis, il savait que ce dernier l'avait décapité pour l'envoyer en enfer pour avoir des information, mai en prononçant son nom il espérait faire comprendre au sorcier en costard qu'il avait toujours un as dans sa poche, même si c’était encore seulement un tour de passe passe pour ne pas montrer qu'il ne avait pas quoi faire en ce moment.

D'un coup le mari de la femme tomba au sol, John se retourna afin de voir ce qu'il venait de se passer, il fut d abord étonné de voir que la tireuse n'était pas venue par la porte, mais après pour venir discrètement c'est sur que la porte n'est pas la meilleur solution.
Puis il remarqua que l'archère était Cupid, une fille qu'il avait v a Gotham pendant une attaque de zombie qui s'était fini sans qu'il sache vraiment comment, mai il se souviens que cette fille l'avait a un moment abandonné a son sort alors qu'il avait tenter de sauver son petit cul a elle et celui de la femme du joker. Puis il montra on ami du doigt.

C'est sur que les flèche dans la tête sont dangereuse, Chaz toi même tu sais n'es ce pas !


Puis il se mit a fumer avec un sourire sur le visage, il souffla alors la fumée de sa cigarette vers Carrie en se tenant bien droit pour montrer qu'il n'avait pas peur, il sortie alors un couteau qu'il planta dans la tête d'Ashley ce qui énerva Chaz qui monta le ton et donner un coup a John qui tomba au sol, il n’était pas vraiment costaud, mais il pouvait endurer les coups, il se releva alors et vit qu'il avait u sang en bouche, sang qu'il recracha alors.

Tu sais que tu tue cette femme ou non, son sort était jeté, sa Possession aurait été perpétuelle et elle serais devenue un pantin que je n'aurais pas put sauver et cela je le regrette mais oui c’était trop tard pour elle.


Puis avec un grand sourire il dit alors.

Tu m'a pris pour un héros Cupid, mais non, moi je suis un Connard, ou Super Connard si tu préfère, certes je ne suis pas un méchant comme le pingouin ou Ras a gul, mais je ne suis pas le super héros qui est la pour la veuve et l'orphelin, moi je suis le type qui me tape la veuve quand elle reviens du cimetière après avoir enterrer son mari, mais toi Cupid si je me souviens bien, tu n'es pas non plus une mauvaise personne, tu combat le crime pour être près de ton fiancé la flèche verte non ?


John sortit alors son portable et chercha quelque chose en bredouillant.

Ah le voila regarda la photo, La flèche est moi on est ami, tu pense que tuer un ami de ton copain sera bien et surtout pourquoi fais tu ça pour Midnite, il t'a aussi ensorcelé, si c'est pas trio tard je peux te sauver, mais sinon si je t’arrange un coup avec Green Arrow tu me laisse partir en m expliquant ce que papa me veux ?

Puis John mata Cupid, en se disant que Oli avait ben de la chance avec toute les filles autour de lui.



_________________
   
BLOODY HELL
Dieu n'est qu'un gamin qui joue avec une fourmilière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Mer 12 Avr - 14:21
* Ha ha ha... Trop facile ! * Triompha trop prématurément l'archère rousse, en constatant que son tir de semonce lui valait à présent l'obéissance de ses cibles.

Seulement le britannique, tout en se tenant tranquille, n'affichait pas vraiment l'expression d'un homme embêté par sa situation. Provocateur jusqu'au bout des ongles, il eut même le culot de souffler sa fumée de cigarette au visage de Carrie (cette dernière n'inhala pas, de peur que les volutes ne s'avèrent être droguées). Et puis l'anglais tira une lame, avec l'intention manifeste de s'en servir.


* Un couteau ? Contre un arc ? Stupide ! * Songea brièvement l'anti-héroïne, qui ne doutait pas de pouvoir lâcher son trait sur Constantine bien avant que celui-ci arrive à portée de coup de couteau.

Sauf que la lame s'enfonça dans le crâne d'Ashley Prescott.


« NAN MAIS QU'EST-CE QUE ? » S'insurgea d'un timbre scandalisé Cupid, qu'on venait de priver sans autre forme de procès de son levier contre le britannique.

La manœuvre ne provenait clairement pas d'un consensus entre les deux hommes, puisque le barbu frappa le meurtrier, l'envoyant rouler au sol avant qu'il ne se redresse, blessé, mais pas peu fier de son geste, devant une Carrie médusée – qui ne tenait sa flèche que par habitude.


* Waaaaaah... Il est complètement fêlé du bocal, ce mec ! Il devrait se payer une consult' chez Harley, ça lui ferait du bien au cerveau... Je comprends pourquoi Midnite voudrait l'abattre : un dégénéré incontrôlable pareil ne doit en aucun cas rester dans la nature, libre de zigouiller qui ça lui chante. *

Sur un ton de conversation, le meurtrier d'Ashley Prescott présuma qu'il connaissait l'histoire de Carrie (qui tiqua, devant la manière décomplexée avec laquelle s'adressait à elle, femme ayant abattu son copain chauffeur de taxi). Celle-ci émit un bref commentaire, lèvres pincées et paupières plissées.

« T'es plutôt bien renseigné... Même s'il te manque une partie des infos. »

Plus stupéfiant encore, le fumeur dégaina son téléphone pour montrer à son interlocutrice une photo où on le voyait... Côte-à-côte avec l'Archer Vert. Ulcérée, la rousse laissa l'homme déballer toutes les questions qu'il avait à son sujet, avant de ranger sa flèche dans son carquois, tout en s'exclamant, paupières écarquillées :

« Mais quelle pipelette ! Et "pourquoi si ?", et "si on faisait plutôt ça ?", et gnagnagna... Mon adoré, lui, ne se répand pas en parlottes. Surtout si c'est pour ne rien dire, au final ! » Le tança l'ex-policière, en le dévisageant d'un air supérieur, avant de pointer son index ganté sur le téléphone du sorcier.

« Pas besoin de Magie, pour faire du photomontage ! Tu as beau me dire que tu es ami avec le protecteur de Starling, je n'en crois rien. L'homme de mes rêves ne s'acoquinerait certainement pas avec un déchet de ton espèce, Liverpool ! Le surnomma Cupid, en s'inspirant de l'accent du britannique. Parce qu'il y a une différence majeure entre faire ce qu'il fait, lui - à savoir ne pas hésiter à stopper définitivement un criminel en l'abattant, et ce que tu viens de faire, toi – à savoir, buter une civile juste parce qu'elle était condamnée. Mon homme est un combattant du crime qui n'hésite pas à aller au fond des choses ; je l'aime et le respecte pour ses convictions. Toi ? T'es qu'un pauvre taré qui mériterait un envoi à l'asile. Et cesse de me reluquer comme si j'étais une vulgaire pin-up de bandes dessinées ! » Ordonna l'impétueuse effarouchée, en frappant du talon sur le sol, avant de prendre une posture agressive, un sourire mutin aux lèvres, l'index désormais pointé sur Constantine.

« T'avais raison sur un point, Liverpool : je combat le crime. Et toi, mon chou, t'es clairement un criminel ! Midnite te veut mort, mais même sans le cadeau qu'il m'a promise pour te neutraliser, je me serais intéressée à ton cas, sale psychopathe surineur ! Tempêta Carrie, pourtant bien incapable de s'en prendre à l'anglais protégé par sa Magie.

Pourtant, la main de l'archère extirpa de son manteau la carte que lui avait donnée le prêtre, qu'elle lança au pied du démonologue. Or, comme par enchantement, en voyant le pictogramme noir sur fond blanc d'une tombe surmontée d'une croix et flanqué de deux cercueils sommairement représentés, l'ingénue se rappela de la formule que lui avait phonétiquement donnée Midnite.


« Mohw, oué t'onn gwion. » Articula pâteusement l'américaine, qui reprenait à son compte une formule originellement prononcée en Français par les prêtres d'Haïti.

Le Baron Samedi, cependant, d'humeur tolérante, entendit la formule qui lui était consacrée ("Mort, où est ton aiguillon ?"), et exécuta la requête pour laquelle son Vévé avait été dessiné.

Depuis le lointain royaume des Ghédés, l'époux de Maman Brigitte déversa sa Magie en ricanant, balayant d'une vague immatériel le corps de John Constantine pour le priver de ses protections magiques, et le rendre aussi vulnérable que le plus lambda des mortels. Pour Cupid, ce fut comme si une bourrasque avait soufflée dans le salon. Sur la carte qu'elle venait de lancer, le dessin s'effaça, comme soufflé lui aussi.


« Faireouelle, feaulcz. » Fit la criminelle en fuite, prête à enfoncer à mains nues une flèche dans le corps de sa victime, au moment où son téléphone vibrait dans sa poche.

Coupée dans son élan, Carrie leva une main en l'air.


« Minute ! Je vibre ! » Expliqua-t-elle, s'attendant à lire un SMS de son employeur s'impatientant.

C'était effectivement un message émis par Midnite. Mais pas celui que Cupid escomptait.


* Notre accord est annulé, mademoiselle Cutter.
Bonne continuation à vous. *


Les traits de la jeune femme se crispèrent, affichant très ouvertement son état d'esprit devant ce poignardage en règle du beau parleur afro-américain.

« Oh ! Quel... SA-LO-PARD ! » Mugit Carrie, en comprenant qu'elle s'était faite avoir.
Revenir en haut Aller en bas
John Constantine
Fondateur en puissance !
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 28
Localisation : Maison des mystères
Jeu 20 Avr - 18:45

ft. ...

ft. ...

「 Shoot to kill 」


Oula John était complétement perdu, la jeune femme le prenait lui pour un criminelle, alors que lui il e considéré plutôt comme un anti héros certes plus dark dans le fond que le chevalier de Gotham city car il pouvait aller jusqu’à tuer quelqu'un de perdu mais en aucun cas il ne ensait être pris pour un criminelle, d'ailleurs ils en avait la preuves, il était souvent contacté par des anges, ces êtres au services du tout puissant, il avait les diables et les démons en ennemis, donc c'est bon il repris confiance en lui et sut qu'il était un homme bien.

Mais pas eu besoin de magie ou de montage, l'archer et mon ami on s'est rencontré il y a un moment et je l'ai aidé a sauver une blonde, d'ailleurs il y avait d'autre blonde pas mal avec lui mais pas toi.
Et d'ailleurs tu sais l'asile je connais et non pas envie d'y retourner c'était pas top, j'y uis allé de moi même et je suis ressortie, la magie existais bien, j'avais espérais que non et que la petite Astra ne soit pas morte par ma faute mais si, ais tu t'en fou je pense...


Enfin John se mis a parler de tout et de rien, il était toujours perturbé du fais d'avoir été pris pour un méchant alors que le vrai méchant dans l'histoire c'était elle ou du moins papa midnite c'est alors qu'elle dit une formule magique qui marcha alors qu'elle n'était qu'une simple humaine, pire encore ce sort retira les protection magique dont John bénéficiait et la flèche en main elle était prête a le poignarder.

Non tu ne devrais pas faire ça regarde ton téléphone plutôt...


Le téléphone de cette dernière ce mit alors a sonner, elle avait reçut un message qui l'énerva, John compris que Midnite c'était foutu d'elle, comme de beaucoup d'autre.

Et si tu me laisser me lever maintenant, je suis peut être pas un gentil tout mignon tout plein comme les autres de la ligue, mais je sui un gentil qui va jusqu'au bout et si cette femme est morte  (par ma faute) elle ne pouvais plus vivre de toute façon ne pense pas que sa mort (par ma faute) ne me chagrine pas... Enfin non je m'en fout, mais bon je préfère que les bon ne meurent pas mais bon vaut mieux sa mort que la mienne non ?



_________________
   
BLOODY HELL
Dieu n'est qu'un gamin qui joue avec une fourmilière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Ven 5 Mai - 9:01

« La ferme, Liverpool ! J'essaie de réfléchir ! » Répliqua d'un ton aussi cinglant qu'un coup de fouet l'archère rousse, en le gratifiant au passage d'un regard bleu luisant de folie.

La pointe de la flèche qu'elle tenait toujours dans sa main gauche luit d'un éclat froid. Une arme qui, Carrie le savait, ne ferait que ralentir le barbu qui pouvait manifestement essuyer une blessure mortelle et se relever quelques minutes plus tard. Cupid ignorait quel niveau les deux hommes avait en corps-à-corps, mais préférait imaginer le pire, et estimer qu'à deux contre elle, ils pouvaient la surpasser. Mieux valait ne pas trop provoquer un affrontement ; d'un autre côté, si elle devenait soudainement trop prudente, ils le percevraient, et en déduiraient son état vulnérable.


* L'english doit encore être sous le coup du sort de Midnite, non ? Donc si je lui plante une flèche, là, il pourrait en crever... * Raisonna rapidement la criminelle en fuite, tandis que son attention jonglait entre les deux hommes et que ses muscles se tendaient, prêts à l'action.

Une partie d'elle ne put cependant pas rester concentrée longtemps.


« Mais pourquoi aurait-il annulé notre accord ? » Peina à comprendre l'ingénue en manteau noir, ses grands yeux innocents plissés par l'incompréhension, la bouche tordue en une grimace frustrée.

Qu'avait marmonné le blond, déjà ? Toute une histoire sur le fait qu'il n'aimait pas tuer les innocents ? Et Midnite avait rompu le contrat de sa mercenaire à peu près au moment où Aslhey Prescott avait expiré. Or, cette dernière était sous l'emprise d'un maléfice lancé par le sorcier vaudou...


« Midnite aurait perçu sa mort ? » Songea à voix haute Carrie, en jetant un coup d’œil éphémère vers la dépouille au crâne empoissé de sang, avant de revenir sur les deux menaces, ses neurones agités par des hypothèses et des théories.

* Ça doit avoir un rapport avec le fait que Liverpool a planté Ashley Prescott... Alors quoi, Midnite croit qu'il va pouvoir laisser la police et la justice de l'Arkansas neutraliser ce gêneur ? Il prévoit de faire mettre le brit' en prison pour le meurtre d'une femme ? * Douta sérieusement l'archère en son for intérieur.

Par précaution, Cupid héla le magicien anglais (dont la voix l'insupportait déjà), pour lui demander d'un air interrogateur :


« Hey, le bouffeur de fish and chips... N'en fais pas une habitude, mais j'aurais besoin que tu me dises... Là, comme ça, spontanément, si je te demandais de me citer un sort vaudou permettant de punir à distance un meurtrier, quel est le truc le plus redoutable qui te viendrait en tête ? »

Sans trop se faire d'illusions, Carrie souhaita que la réponse soit quelque-chose comme « Il n'existe absolument rien de ce genre, dans le vaudou ! ». Étrangement, elle redoutait d'entendre une réponse qui lui glacerait le sang, et l'inciterait à détaler en quatrième vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
John Constantine
Fondateur en puissance !
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 28
Localisation : Maison des mystères
Lun 8 Mai - 20:05

ft. ...

ft. ...

「 Shoot to kill 」


John se releva et s'approcha de Chaz il voulut lui marmonner quelque chose, mais a peine ayant commencer a ouvrir sa bouche pour commencer que son ami se retira plus loin John compris qu'il ne lui avait pas encore pardonné le meurtre de la jeune femme, mais en remarquant qu'il ne quitta pas le pièce, il comprit qu'il était tout de même la avec lui pour ne pas le laisser seul avec la criminelle archère.

Carrie se plaignait toujours de Midnite avec des pourquoi ci et pourquoi cela, John en profita alors pour récupérer une des bouteille d’alcool dans un des placard du salon, il avait besoin de boire après tout ça après tout il avait compris ce que  Carrie avait prononcé et de ce faut ce qu'il venait de lui arriver, il était dénoué de sa chance magique, du moins pour l'instant.
C'est a ce moment la que Carrie qui le nomma le bouffeur de chips and fish lui demanda s'il connaissait des formules ainsi en tête pour punir des meurtrier.



Oulah ma belle, tu me pose une sacré colle la, j'en connais bien trop plutôt qu'une seul tu vois !

John s'installa sur un fauteuil et l'invita a faire de même pendant que Chaz dan son coin ramassa quelques objet au sol afin de les ranger a leur place, sans savoir pourquoi pensa John.



Vois tu le vaudou est l'un des pire magie tu connais surement les poupée vaudou et les aiguilles, après pour ça il faut que tu ai eu un contact avec le sorcier, ce que je ne pense pas avec Midnite, il a du prendre contact avec toi sans jamais te voir, mais sinon le plus redoutable qui me viendrais a l'idée se serais la désintégration total du corps d'ailleurs cela est possible de le faire avec toi il sait qui tu es et qui tu as tué Moi, donc si tu me tue il peux te tuer hors si tu ne termine pas son contrat tu aura toujours une chance contre lui.

John chercha une cigarette son paquet avait du atterrir quelque pars au sol avec toute cette agitation, il fouilla alors les coin du fauteuil et trouva une demi cigarette qu'il mis a la bouche il claqua des doigts et fis une petite flamme sur son index dont il se servi pour rallumer la clope.

Si tu veux faire payer Midnite, je suis avec toi, mais comme tu le sais je ne sui s plus si bon a rien pour l'instant par ta faute d'ailleurs, mais ache que ce sortilège je vais vite trouver un moyen pour m'en défaire.

Déjà en tête lui vint des sors de protection dont toute exigeais la présence l'égorgement d'un poulet.

(Désolé je ne suis pas trop inspiré la)




_________________
   
BLOODY HELL
Dieu n'est qu'un gamin qui joue avec une fourmilière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Localisation : En cavale
Sam 13 Mai - 17:12
Dédaignant l'invitation du britannique, Carrie grimaça en entendant la réponse de ce dernier, qui balaya d'une phrase les derniers espoirs de l'archère. Midnite disposait donc d'un large éventail de moyens pour arriver à ses fins. Du coin de l’œil, la rousse surveilla le barbu, qui ne trouva rien de mieux à faire que de ranger le désordre ambiant (décision qui sous-entendait soit qu'il n'était bon à rien actuellement, soit qu'il ne prenait ostensiblement pas part à la conversation pour montrer son opposition). Nerveusement, Cupid alla jeter un regard par les fenêtres donnant sur la rue, veillant cependant à conserver son corps face à Constantine. Ce dernier, égal à lui-même, se dépêcha de trouver de quoi obtenir une dose de nicotine, avant d'énoncer de manière totalement abrupte que l'ex-employeur de Carrie disposait dans son arsenal magique d'un sort permettant de désintégrer un meurtrier (apparemment, il fallait pour cela connaître l'identité du coupable, ainsi que celle de sa victime ; dans le cas présent, l'archère commençait à soupçonner que le jamaïcain ait les deux informations à sa disposition).

* Zut de zut... Je suis pratiquement sûre que ce sale menteur a senti que j'avais fait usage de sa carte... Et ça paraît plutôt évident qu'il possédait un moyen de voir tout ce qu'Ashley voyait, vu qu'il s'en servait comme d'un téléphone. L'enfoiré a rompu notre accord dès qu'il s'en rendu compte qu'il pouvait buter l'anglais lui-même ! J'ai trop attendu, après avoir utilisé la carte... * Crut comprendre la rousse, en fronçant les sourcils, avant de revenir à sa "conversation" (pour l'instant, à sens unique) avec le fumeur.

Et d'exploser de rire.


« HA HA HA HA HA ! »

Il s'en fallut de peu pour que Cupid ne se plie en deux en se tenant les côtes. Debout dans le salon, l'arc en bandoulière, la rousse mit de longues minutes à calmer son hilarité ; une de ses mains tentait vainement de contenir son rire, l'autre soutenant son coude.

« Ahhhh... Soupira finalement l'aliénée de Starling, en battant rapidement des cils pour chasser les larmes qui lui étaient montées aux yeux. Et dire qu'il m'avait recommandée de me méfier de toi, Liverpool, et de ton talent pour embrouiller l'esprit. » Fit l'ancienne policière, avant de lentement prendre place dans l'un des fauteuils laissés libres, croisant les jambes pour caler son menton dans le creux d'une de ses paumes..

« Trésor, si le sorcier voulait ma mort, il y a bien longtemps qu'il l'aurait obtenue... J'ai tué suffisamment de gens pour qu'il puisse en identifier deux ou trois, et me lancer son sort au moment de son choix. Mais ce n'est pas moi, que Midnite veut écarter ; c'est toi, pauvre andouille ! J'ai bêtement fait voler trop tôt tes petites protections magiques, et toi, tu es tout aussi stupidement devenu le meurtrier d'Ashley Prescott. Mais plutôt que de chercher à te protéger du sort qui te désintègrera bientôt, tu as préféré perdre ton temps à m'expliquer des choses, et te dénicher une clope. Ricana ouvertement la criminelle en fuite, avant de papillonner d'un air séduisant en direction du britannique, pour lui susurrer d'un ton mielleux : Bientôt, il faudra que je reprenne la route, mais ce ne sera pas avant d'avoir eu la plaisante satisfaction de te voir mourir comme une merde, pulvérisé par un sortilège que tu aurais pu contrer, tout ça sous les yeux de ton chauffeur immortel. » Se gaussa la diabolique rousse, qui prévoyait naturellement de rendre à Midnite la monnaie de sa pièce... Mais seulement après avoir assisté à la désintégration de l'agaçant britannique.
Revenir en haut Aller en bas
John Constantine
Fondateur en puissance !
avatar
Messages : 165
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 28
Localisation : Maison des mystères
Dim 21 Mai - 11:33

ft. ...

ft. ...

「 Shoot to kill 」


John avait une idée  pour se débarrassé de Carrie Cutter de la pièce mais il était sur que son ami Chaz lui en voudrait tellement après, qu'il le laisserais ptet dans ce coin du monde en repartant sans lui avec le Taxi, mais bon après il pourrait en appeler un autre et attendre une ou deux semaines pour avant que son compagnon reviennent vers lui et lui pardonne a moitié.

John continua alors de fumer, il avait écouter Carrie jusqu'au bout, elle voulais vraiment le voir mort, lui il préférait qu'elle veuille le voir autrement mais bon, il en touchera deux mots a Oliver Queen quand il le reverra afin d'en savoir plus sur elle, et surtout pour il la re croise a nouveau qu'elle ne l'embroche pas encore.

D'un seul coup il souffla sa fumée dans la direction de carrie cutter en se relevant puis s'approcha de chaz en marmonnant des broutilles et disant qu'il en avait marre d'attendre lui aussi, il toucha alors son ami chaz sur l'épaule.

Je suis désolé mon vieux, allé un dernier baisers pour la forme !

Et la John embrassa a pleine bouche chaz en soufflant sa fumée puis en la ré inspirant alors, jusqua ce que son ami le repousse.

Bah quoi mon vieux c'est pas le premier bisous que je te fais ahahah !


John s'installa alors a nouveau sur le siège et regarda sa montre.

Carrie alors tu veux attendre combien de temps je ne vais peut être pas m'immoler de suite tu sais ?


Le temps passa et c'est a ce moment la que John commença enfin a s'immoler et n'ayant pour le moment aucune protection magique il allait mourir, mais il avait piqué une vie a son ami immortel, c’était un sors d'enfoiré car John revivrait en prenant une vie de son ami, mais bon la en revanche son camarade en avait plusieurs et donc heureusement qu'il était la car John se dit qu'il aurait peut être fait cela a une autre personne pour rester en vie.

C'est alors que John était mort et que dans quelques heures, le temps de reformer un corps il ré-apparaitra et que Chaz perdrait une vie, il fallait juste espérer que Carrie sera partie et que Chaz non.




_________________
   
BLOODY HELL
Dieu n'est qu'un gamin qui joue avec une fourmilière !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Injustice :: La Terre :: Le reste du monde :: Autre ville-
Sauter vers: